Théâtre

Réparer les vivants

Maylis de Kerangal, Emmanuel Noblet

Bernardines

Emmanuel Noblet
Emmanuel Noblet - © Aglaé Bory

L'adaptation du texte d'une force inouïe, unanimement saluée. L'un des grands succès du Festival Off Avignon 2015.

Réparer les vivants raconte l’histoire d’une transplantation cardiaque entre le moment de la mort de Simon, 19 ans, et l’arrivée du coeur dans le corps de Claire, 50 ans. Telle une chanson de geste, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Une tragique et belle histoire hautement symbolique qui renvoie à la vie, à la mort, à l’amour, à l’humain. Le génie de Maylis de Kerangal réside dans le fait d’avoir su parler de la mort avec l’énergie de la vie.

Le talent d’Emmanuel Noblet est de faire pulser la scène théâtrale comme un rock de la dernière chance. Seul en scène, il incarne dans un tempo d’enfer les nombreuses stations et figures, tel un athlétique chemin de croix vers la résurrection. Et Maylis de Kerangal de lui rendre hommage : « ce qu'il y a de très beau dans ce solo, c'est que le corps de l'acteur devient le lieu d'une performance physique reconduisant celui de la transplantation. »

  • Durée

    1h30

Calendrier

On en parle dans la presse
  • Un comédien enfin dans la lumière de son talent profond, seul en scène, et seul responsable de ce moment magistral et bouleversant, tendu, tenu, pudique. En tous points remarquable. Le Figaro

Production déléguée CDN de Normandie-Rouen

Coproduction Théâtre Montansier de Versailles

Avec le soutien du Centre Dramatique Régional de Vire, d’ODIA Normandie, et de La Compagnie Comédiamuse - Espace Rotonde

Le roman de Maylis de Kerangal est édité dans la collection Verticales des éditions Gallimard.