Danse

Trois sacres

Sylvain Groud, Bérénice Bejo

Bernardines

Fruit d'une belle rencontre entre une actrice, Bérénice Bejo, un chorégraphe et danseur contemporain, Sylvain Groud, et des textes qui parlent de désir brut, d'amour et des traces qu'il laisse. Un duo magnifique d'une intensité rare.

Trois Sacres, trois états pulsionnels de l'amour. L'attraction irrépressible, incontrôlée, le côte-à côte intime et l'union fusionnelle. Sur la scène, un homme, Sylvain Groud danse les formes du désir mystérieux tandis que Bérénice Bejo dit des textes évoquant les vertiges de l'amour : un écrit d'Anne Bert décrivant l'attirance physique pour un homme qu'elle déteste, une nouvelle de Françoise Simpère sur les traces de l'amour laissées sur un corps, et la correspondance d'Olivier et Christine Walter témoin de leur lien pur, essentiel. La comédienne rejoint Sylvain Groud pour danser avec lui les états de l'amour, dans des duos sensuels accompagnés par Le Sacre du Printemps, d'Igor Stravinski. La fragilité et la grâce des premiers de danse de Bérénice Bejo, émouvants et convaincants, s'accordent avec élégance et émotion à l'expression artistique si particulière du danseur et chorégraphe.

Calendrier

On en parle dans la presse
  • Âpreté limpide de Sylvain Groud, magnifique danseur dès qu’il lève le petit doigt, contre élan instinctif de Bérénice Bejo. Le pas de deux pivote sur un point commun : une haute intensité soufflée par un grand vent de fraîcheur. Le Monde

Production Compagnie MAD / Sylvain Groud soutenue par le Ministère de la culture et de la communication / Direction Régionale des Affaires Culturelles de Normandie, la Région Normandie, le Département de l'Eure, la Ville de Rouen

Coproduction Terres de paroles/Arts 276 Rouen, Théâtre-Sénart Scène nationale de Lieusaint

Résidences de création Espace Philippe-Auguste Vernon, L'Étincelle, Théâtre de la Ville de Rouen, Théâtre-Sénart, Scène nationale Lieusaint, Opéra national de Paris