Danse

El Baile

Mathilde Monnier, Alan Pauls

Grand Théâtre

El Baile
El Baile - © Christophe Martin

Dans une salle de bal, douze danseurs revivent près de 30 ans de l'histoire de l'Argentine, dans l'intimité d'un lieu propice à la séduction et à l'éclosion des désirs.

El Baile est librement inspirée de "Le Bal " création du théâtre du Campagnol en 1980, elle même à l'origine du film éponyme d'Ettore Scola. Poursuivre, 30 ans après, avec les mêmes exigences et les mêmes codes, le travail de création qui avait présidé à un spectacle devenu culte est le pari très réussi de Mathilde Monnier, chorégraphe française  et Alan Pauls, écrivain argentin, tous deux créateurs de cette revisite. Dans la salle de bal, se croisent se cherchent, s'appellent et s'étreignent les corps...Sur le sol, glissent les talons des danseurs de tango, bien sûr, mais la samba, la techno, le rock et autres danses rythment aussi le spectacle, qui court sur près de 30 ans d'histoire de l'Argentine. Les créateurs ont choisi, comme leurs prédécesseurs, de conserver la même unité de lieu, la salle de bal, et de faire des parcours de vies   des danseurs une matière première.  Plus qu'une histoire dansée de la danse, El Baile donne à voir et à ressentir la façon dont, dans un espace qui lui est consacré, la salle de bal, elle traverse, imprègne et révèle l'histoire.  

  • Très librement inspiré du spectacle Le Bal sur une idée originale et une mise en scène de Jean-Claude Penchenat, création collective du Théâtre du Campagnol.

  • Durée

    1:30

  • Quel Amour !

Calendrier

On en parle dans la presse
  • Une énergie sans pareille Télérama

Production Le Quai Centre Dramatique National - Angers Pays de la Loire

Coproduction Chaillot - Théâtre national de la danse, Festival Montpellier Danse 2017, Théâtre de Namur, CTBA - Teatro San Martin - Buenos Aires, Théâtre-Sénart scène nationale; La Bâtie - Festival de Genève.

Avec le soutien de la Direction Générale de la Création Artistique du Ministère de la Culture.

Dans le cadre de MP 2018 Quel Amour !