Danse

SunBengSitting

Simon Mayer, Kopf hoch

Gymnase

Que reste-t-il de nos racines quand on a choisi de partir loin ? Que reste-t-il de notre campagne quand on vit en ville ? Que reste-t-il de nos enfances, de nos schémas et de nos grandes espérances quand on a grandi ? Créé en 2014, ce solo de Simon Mayer a fait le tour du monde.

Originaire de la campagne autrichienne, Simon Mayer, chorégraphe, performeur et musicien formé à P.A.R.T.S. à Bruxelles, se passionne depuis toujours pour les formes folkloriques, qu’il aime à subvertir tout en conservant leur force de plaisir collectif. Que deviennent les rêves et les souvenirs d’enfance lorsqu’on grandit ? Comment construit-on son identité face au poids des traditions ?
Dans le solo SunBengSitting, il y a des danses traditionnelles, un micro, une tronçonneuse, un tronc d’arbre, un corps nu épris de liberté, un violon, du yodler (vocalises traditionnelles tyroliennes)… Il y a aussi un banc, ce « sunbeng », qui, en dialecte de Haute-Autriche, est le banc en bois installé devant les maisons…

Conception, interprétation et musique Simon Mayer
Son et live-loop Pascal Holper
Création lumières Lucas Gruber, Hannes Ruschbaschan
Lumières Patrik Rimann
Conseil artistique Frans Poelstra

Calendrier

En coréalisation avec le Théâtre Gymnase - Bernardines

Production Hiros & Kopf hoch

Coproduction Kopf hoch/ SimonMayer, brut Wien, FREISCHWIMMER 2014/15 et Im_flieger

Avec le soutien de Elio Ger-vasi/raum 33, ROSAS, Centre d’arts BUDA, shareyourdarlings Plattform, The Austrian Province of Upper Austria, the Office of the Federal Chancellor, the Austrian Cultural Forum in Brussels, the Capital Cultural Fund et the Governing Mayor of Berlin – Senate Chancellery – Cultural Affairs

Remerciements Kulturverein SPIEL, Trachtenverein Altstädter Bauerngmoa, die Goaß-schnalzer Muderfing, Pramtaler Volkstanzgruppe, Fam. Mayer, Christian Schmeiser et Josef Schild.