Musique classique

Concert du Nouvel An

Orchestre National de France, Emmanuel Krivine

Grand Théâtre

Emmanuel Krivine
Emmanuel Krivine - © Radio France - Christophe Abramowitz

Pour ce concert exceptionnel du Nouvel An, l'Orchestre National de France a concocté un menu entièrement swing, composé des airs et intermèdes symphoniques écrits par George Gershwin dans les années 1920-1930 : Porgy and Bess, Un Américain à Paris et Girl Crazy Suite.

Voix & orchestre. Compositeur à succès de comédies musicales, égérie de Broadway, le compositeur, issu d'un couple de modestes immigrés russes, a exprimé son talent de mélodiste presque autodidacte en incarnant ce que personne à l'époque n'osait réaliser : la synthèse des influences américaines entre le jazz, le symphonisme européen et la musique populaire de l'Est.

L’orchestre est associé à l'une des plus grandes voix de la musique nord-américaine, Maesha Brueggergosman, révélée il y a dix ans par son interprétation ébouriffante de la musique française du premier XXe siècle. La soprano au « timbre de chat, rugueuse et suave, frôleuse, caressante » (Le Monde) se coule à merveille dans ces airs pétillants et syncopés, dirigés d'une main de maître par Emmanuel Krivine. À la tête de la plus ancienne phalange permanente française, il y distille sa rigueur et son charisme en vue d'interpréter cette musique dont la facilité n'est qu'apparente, et qui recèle de nombreux instants d'une rare émotion.

Calendrier