Musique classique

Dynastie Liszt

Nicholas Angelich & Laurence Equilbey

Grand Théâtre

Laurence Equilbey
Laurence Equilbey - © Julien Benhamou

C'est en habitués du Grand Théâtre que Laurence Equilbey et le pianiste Nicholas Angelich reviennent à Aix.

Piano & orchestre. Récompensée par trois Victoires de la musique, la cheffe d'orchestre est l'une des rares musiciennes de sa génération à créer et diriger depuis 2012 son propre ensemble, Insula orchestra, qui n'a pas tardé à s'imposer dans l'exigeant univers des philharmonies européennes. Multipliant les collaborations et les enregistrements, choisissant méticuleusement ses programmes, unis par une thématique précise, elle accumule les succès auprès de la critique et du grand public, qui apprécient la sincérité de ses interprétations autant que sa direction engagée. Le second, pianiste franco-américain hors normes, a émerveillé jusqu'à ses maîtres Aldo Ciccolini, Yvonne Loriod et Michel Béroff.

Ces deux esprits surdoués, deux tempéraments habités par la musique, concoctent un menu Franz Liszt où nous découvrons tous les aspects. de ce génie du piano, à travers le premier concerto, l'un de ses poèmes symphoniques (Les préludes), et deux variations brillantes, l'une pour piano et orchestre d'après une œuvre de Beethoven (Fantaisie sur « Les Ruines d'Athènes ») et l'autre d'inspiration religieuse (À la chapelle Sixtine), en hommage au compositeur baroque Allegri et à Mozart.

Calendrier

On en parle dans la presse
  • Ce géant démoniaque est aussi capable de nimber son clavier d'une confondante douceur d'enfance. Le Monde