Musique classique

Ravel, l’Heure espagnole

Les Siècles & François-Xavier Roth

Grand Théâtre

François-Xavier Roth
François-Xavier Roth - © Caroline Doutre

Jouant chaque répertoire sur instruments propres à leur époque, l'orchestre Les Siècles aime mettre en perspective des parentés inattendues entre la musique ancienne et les pièces contemporaines.

Opéra métronome. Son fondateur, François-Xavier Roth poursuit une carrière d'exception. Principal invité du London Symphony Orchestra, il travaille régulièrement avec le Philharmonique de Berlin, le Royal Concergebouw d'Amsterdam et le Boston Symphony, tout en assurant la direction musicale de l'Orchestre de Cologne. Sur son pupitre ce soir, Beethoven, Ravel et Ligeti, trois partitions radicalement différentes, mais reliées par un point commun : le métronome, petit objet à ressort inventé au début du XIXe siècle pour marquer la pulsation durant les répétitions. De la Symphonie n°8 de Beethoven, on a souvent évoqué sa référence à Haydn, notamment à cause du Menuet en troisième place. La musique piquante et mécanique du deuxième mouvement est pourtant une claire allusion à Maelzel, ami du compositeur et inventeur du métronome. Le Poème symphonique pour 100 métronomes de Ligeti a tout d'une performance ironique. Disposés en lieu et place des musiciens, ils sont remontés à tour de rôle, l'œuvre s'arrêtant lorsque le dernier ressort est ainsi dévidé. Enfin, le bref opéra L'Heure espagnole, « redonne vie à l'opérabouffe italien d'un esprit franchement humoristique », selon les termes de Ravel, qui l'a habillée des plus coruscantes parures orchestrales. Dissimulés parmi les musiciens, les métronomes se mettent à battre durant l'ouverture, pour évoquer les horloges d'une boutique espagnole, décor d'une confrontation burlesque entre amants et femme infidèle.

Calendrier

On en parle dans la presse
  • Les Siècles de François-Xavier Roth magnifient Ravel Resmusica

Mécénat Musical Société Générale est le mécène principal de l'orchestre.