Musique classique

Julie Fuchs

Orchestre national d'Île-de-France

Grand Théâtre

© Sarah Bouasse

Fin connaisseur du bel canto, le chef d'orchestre italien Enrique Mazzolla imprime son dynamisme et l'éclectisme de sa programmation depuis qu'il a pris la tête de l'Orchestre national d'Île-de-France en 2012.

Voix & orchestre. Formé par l'exigeant Daniele Gatti, le jeune maestro s'est illustré dans les meilleurs festivals lyriques, conduisant l'orchestre dans tout ce répertoire lyrique italien qu'il affectionne particulièrement. Associée ce soir à l'orchestre, la soprano Julie Fuchs est aujourd'hui la plus réputée et la plus demandée de sa génération. Révélation ADAMI en 2009, deuxième prix au concours Placido Domingo en 2013 et Victoire de la musique en 2014, celle qui « a gagné tous les prix » (L'Obs) irradie les planches de l'Opéra Comique en 2017 dans Le Comte Ory de Rossini, la presse unanime félicitant « la beauté de sa voix sur toute la tessiture, la fluidité de ses vocalises et la subtilité de son jeu » (France Info). C'est dans son répertoire de prédilection que le public du Grand Théâtre a la chance de pouvoir la découvrir : se succède, entre deux intermèdes orchestraux, une série vertigineuse d'airs de Rossini et de Donizetti, aux longues et brillantes vocalises où la qualité expressive s'appuie plus que jamais sur une vélocité généreuse, pointant ses envolées jusqu'à ces suraigus que l'on croyait – avant d'entendre Julie Fuchs – absolument inaccessibles.

Calendrier

On en parle dans la presse
  • La beauté de sa voix sur toute la tessiture, la fluidité de ses vocalises et la subtilité de son jeu. France Info