Musique classique Cirque/Magie

Der Freischütz

Carl Maria von Weber

Grand Théâtre

Opéra magique. Ni le Freischütz ni Carl Maria von Weber, son compositeur, ne sont très connus du public français. Pourtant, cette oeuvre enchantée est le premier opéra romantique allemand et marque un tournant dans l’histoire de l’art lyrique. Histoire de fantôme et de diable, de « tireur à balle franche », le Freischütz se déroule aux confins de la forêt de Bohême, juste après la guerre de Trente Ans. Dans cette atmosphère proche de Walter Scott et E.T.A. Hoffmann, la Compagnie 14:20 peut donner libre cours à la magie nouvelle dont elle a le secret pour créer un univers qui défie les lois de la pesanteur et du temps. Laurence Equilbey a réuni, autour de son Insula orchestra, une distribution de premier plan. Rêve, musique, voix, magie, tout est réuni pour faire de ce Freischütz l’événement fantastique et lyrique de cette saison !

Le Freischütz est à mes yeux un des opéras les plus fascinants de la première période romantique. Singspiel étincelant, j’aime son alliage d’un langage mouvementé, instable et noir, à un autre, plus poétique et profond. [...] Cet univers de la forêt me semblait tout destiné au travail de magie exploré par la Compagnie 14:20.

 

Laurence Equilbey

Calendrier

Coproduction Théâtre de Caen, Grand Théâtre du Luxembourg, Opéra de Rouen Normandie, Ludwigsburger Schlossfestspiele, Cie 14:20, Insula orchestra

En collaboration avec l’ENSAT