Jazz/World Famille

L'Histoire probable de la musique électronique

Festival Tous en sons

Gymnase

© 1 montreur d'ours

Conférence loufoque et ludique sur la musique électro !

Une conférence loufoque et ludique sur la musique électro !
Trois scientifiques du GRAMI (Groupe de Recherche et d’Analyse de la Musique et des Instruments) acceptent de donner accès à leur laboratoire à l’occasion d’un concert-conférence inédit.

Entourés des machines qui composent leur instrumentarium (synthétiseurs modulaires, séquenceurs, boîtes à rythmes, theremin, enregistreurs à bande, oscilloscopes...), ils abordent les différents courants des origines de la musique électronique.

À cette occasion, tout en décortiquant les différents processus sonores et en donnant à écouter des pièces de leur composition, ils répondent en direct aux questions posées par le public.

« Au fond de nous, on souhaite donner envie aux enfants de créer des sons, de jouer avec. Donner à comprendre d’où vient le son, comment on peut le transformer, le faire vivre ».

Plateau et interprétation Mathieu Ogier
Lumière et interprétation Vincent Petit
Son et interprétation Yann Servoz

Calendrier

    • 09:45
      Gymnase

      L'Histoire probable de la musique électronique

      Festival « Tous en sons ! »
      Scolaire

Le spectacle « L’histoire probable de la musique électronique par le GRAMI » est produit par 1 montreur d’ours

Coproductions et résidences Le Théâtre-Sénart, Scène Nationale, Culture Commune, Scène Nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais, Le Théâtre Durance, Château-Arnoux, Le Brise Glace, SMAC d’Annecy, L’Astrolabe, SMAC d’Orléans, Les Subsistances, Lyon

Avec le soutien du CNV, de la Région Auvergne Rhône-Alpes, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM.

L’ADAMI, société des artistes-interprètes, gère et développe leurs droits en France et dans le monde pour une plus juste rémunération de leur talent. Elle les accompagne également par ses aides financières aux projets artistiques.

La SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.