Théâtre

Jusque dans vos bras

Les Chiens de Navarre / Jean-Christophe Meurisse

Gymnase

Nos punks dadaïstes préférés sont de retour avec une nouvelle expérience scénique qui emmène les français dans une psychanalyse sous électrochocs. A coup sûr, une thérapie cathartique.

La bande d’impertinents vient s’emparer, pour la troisième fois, du plateau du Gymnase avec leur nouvel opus qui se joue du fameux débat autour de l’identité française. Pour décortiquer ce concept qui fait tant polémique et qui pourrait amener la France vers une guerre civile, les grands noms de l’Histoire sont convoqués. De Gaulle, Robespierre et Obélix, arriveront-ils à se croiser dans un hammam ce dimanche après-midi‐là pour siroter un thé à la menthe et ripailler sur les piliers de l’identité française ? En quoi doit-on croire quand on se croit français ? Plus le sujet est brûlant, plus grande sera la dérision. L’idiotie pour affirmer la colère.

C’est sans doute la troupe de comédiens la plus décomplexée du spectacle vivant. Sans filet, sans texte, ils improvisent, avec pour seul garde-fou un simple canevas. Ils jouent en direct une pièce qui n’existe pas. Ainsi libérés, ils osent tout. Issus d’écoles de théâtre, de l'université, du cirque, de la danse, ils partagent tous une même envie de faire du théâtre autrement, de raconter des histoires autrement, de jouer autrement. En adoptant cette forme complètement indomptable qu’est l’improvisation, les acteurs suivent son mouvement plutôt que l’acquis du récit. Car le geste doit rester vivant, toujours. Il ne doit pas mourir. L’expression même du plaisir immédiat.

  • Création 2017

Calendrier

On en parle dans la presse
  • Une indiscutable réussite Le Progrès
  • Une bouffée d'air salutaire et bienvenue dans un pays en désordre de marche qui n'aime pas qu'on lui intime l'ordre de marcher au pas L'Humanité

Production Chiens de Navarre

Coproduction Nuits de Fourvière – Lyon, Théâtre Dijon Bourgogne – centre dramatique national, Théâtre de Lorient – centre dramatique national, L’apostrophe – Scène nationale de Cergy-Pontoise & Val d’Oise, Théâtre Gymnase-Bernardines Marseille, Le Volcan – scène nationale du Havre, La Filature – scène nationale de Mulhouse, en recherche de coproduction

Avec le soutien de La Villette – Résidences d’artistes 2016 et des Plateaux Sauvages – Établissement culturel de la Ville de Paris

Les Chiens de Navarre sont soutenus par la DRAC Île-de-France – ministère de la Culture et de la Communication et de la Région Île-de-France