Danse Famille

Dancing Grandmothers

Eun-Me Ahn

Grand Théâtre

Dancing Grandmothers
Dancing Grandmothers - © Young-Mo Cheo

Un tourbillon d'énergie porté par 9 danseurs et... quinze vieilles dames qui ont inspiré le nom du spectacle. Une proposition chorégraphique unique, à ne surtout pas manquer.

La chorégraphe Eun-Me Ahn, surnommée la "Pina Bausch Coréenne", fait de rares apparitions sur les scènes françaises. L'enthousiasmant Dancing Grandmothers est l'aboutissement d'une quête et d'une recherche autour de la mémoire de son pays. Elle est allée à la rencontre de grands mères dans les provinces rurales de Corée du Sud et leur a demandé de danser pour elle sur les tubes de leurs jeunes années. «Leurs danses étaient si naturelles et vivantes qu’elles ont entraîné dans leur mouvement les jeunes danseurs professionnels de ma compagnie." dit la chorégraphe. Résultat : un spectacle à l'énergie communicative, émouvant et drôle. Les âges n'ont plus d'importance, les corps se croisent, formant autant de tableaux mêlant présent et passé, tradition et modernité... Exprimant la double face de la chorégraphe, à la fois d'une extrême rigueur mais parfois jusqu'au-boutiste dans ses propositions artistiques, Dancing Mothers a toujours rencontré un grand succès public. Les spectateurs sont d'ailleurs, à la fin du spectacle, invités à la fête...

Calendrier

On en parle dans la presse
  • Très pop et libéré, ce raout joyeux qu'est Dancing Grandmothers, sur des tubes populaires coréens, valorise la vitalité et la liberté de ces femmes au carrefour d'hier et d'aujourd'hui dans une société qui fonce. Télérama

Production Dancing Grandmothers a fait l'objet d'une commande du Doosan Art Center (DAC) en production partagée avec Eun-Me Ahn Company

Coproduction Festival Paris Quartier d'Eté