Musique classique

Renaud Capuçon & Camerata Salzburg

Satie, Mozart

Grand Théâtre

© Simon Fowler Erato

Renaud Capuçon chez Mozart…  Le violoniste, au faîte de sa carrière internationale, ne manque jamais un rendez-vous en terre provençale, fait résonner sur la scène du Grand Théâtre qu'il affectionne tant, les sonorités ambrées de son Guarnerius 1737 - l'ancien instrument du grand Isaac Stern. Perfectionniste et engagé, ardent défenseur du répertoire classique, il s'entoure depuis ses débuts des meilleurs artistes, multipliant les collaborations avec des chefs d'orchestre prestigieux, choisissant ses orchestres en fonction de chaque répertoire.

Originaire de la ville de naissance de Mozart, la Camerata Salzburg, qui l'accompagne ce soir, a été fondée en 1952 par les solistes des meilleurs ensembles autrichiens. Spécialiste du classicisme viennois et dépositaire de la tradition mozartienne, l'orchestre ouvre son répertoire à la musique française, sous l'impulsion de son nouveau directeur artistique Louis Langrée, comme en témoigne ce programme partagé entre les Concerto pour violon n°1 et n°4 de Mozart et des pièces d'Erik Satie. Les arrangements pour orchestre de ses Gnossiennes, notamment ceux réalisés par Debussy et Poulenc, subliment la fine poésie de ces miniatures, où affleurent tantôt l'humour ou la mélancolie.

Calendrier

On en parle dans la presse
  • Renaud Capuçon, habitué à jouer de la musique de chambre fait dans la dentelle et nous offre un Mozart particulièrement intime Resmusica